L'Ami de la Religion et du Roi

L'Ami de la Religion et du Roi

Royaume des Deux-Siciles

 

Deuil.PNG

Mort du roi Charles des Deux-Siciles

 

Nous sommes invités à prier pour le repos de l'âme de S.M. Charles de Bourbon-Siciles, qui vient de décéder à Retuerta del Bullaque (Espagne) et a été inhumé ce jeudi 8 octobre au monastère de l'Escorial par décision de S.M. le roi Philippe VI d'Espagne, en présence de LL.MM. Louis XX et Marie-Marguerite.
 
 
 
S.M. le roi Charles de Bourbon-Siciles (1938-2015), Infant d'Espagne, duc de Calabre, comte de Caserte et Chef de la branche aînée du royaume des Deux-Siciles, de l'Ordre de la Toison d'Or (1964), commandant majeur d'honneur de l'Ordre militaire d'Alcantara, président (jusqu'à l'an dernier) du Conseil royal des Ordres militaires, doyen-président du Conseil et Tribunal des Ordres de chevalerie, était le roi de jure du Royaume des Deux-Siciles depuis 1964, date de la mort de son père Alphonse de Bourbon-Siciles. Il avait épousé l'année suivante la princesse Anne d'Orléans, sœur de l'actuel duc d'Orléans. Lui succède leur fils Pierre, duc de Noto, Grand-Maître de l'Ordre constantinien de Saint Georges.
 
 
> Explications dynastiques par Franz de Burgos ici (Vexilla Galliae).
 
Le cercueil de l'Infant était suivi de ses cinq enfants, avec en tête le duc de Noto.
 


LL.MM. le roi Philippe et la reine Laetitia d'Espagne (à droite),

ainsi que LL.MM. Jean-Charles et Sophie, étaient présents. 

 

LL.MM. le roi Louis XX 

la reine et Marie-Marguerite.

 

LL.MM. Jean-Charles et Sophie

avec S.M. le roi Pierre des Deux-Siciles et l'Infante Hélène.

 

S.M. Anne des Deux-Siciles, 

veuve du défunt, et l'une de ses filles.

(Source et source)
 
 
 

Résultat de recherche d'images pour "requiem missel"

 

De profundis clamavi ad te, Domine, Domine, exaudi vocem meam.

Fiant aures tuæ intendentes in vocem deprecationis meæ.

Si iniquitates observaveris, Domine, Domine, quis sustinebit ?

Quia apud te propitiatio est, et propter legem tuam sustinui te, Domine.

Sustinuit anima mea in verbo ejus, speravit anima mea in Domino.

A custodia matutina usque ad noctem, speret Israël in Domino.

Quia apud Dominum misericordia, et copiosa apud eum redemptio.

Et ipse redimet Israël ex omnibus iniquitatibus ejus.

Requiem aeternam dona eis Domine, et lux perpetua luceat eis.

 

V/ A porta inferi.

R/ Erue, Domine, animam ejus.

 

V/ Requiescat in pace. R/ Amen.

 

V/ Domine exaudi orationem meam.

R/ Et clamor ad Te veniat.

 

Oremus.

Deus, cui próprium est miseréri semper et párcere, te súpplices exorámus pro anima fámuli tui regis Caroli, quam hodie de hoc sǽculo migráre iussísti : ut non tradas eam in manus inimíci, neque obliviscáris in finem, sed iúbeas eam a sanctis Angelis súscipi, et ad pátriam paradísi perdúci ; ut quia in te sperávit et crédidit, non pœnas inférni sustíneat, sed gáudia ætérna possídeat. Per Christum Dóminum nostrum. R/ Amen.

 

 

 



13/10/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 160 autres membres