L'Ami de la Religion et du Roi

L'Ami de la Religion et du Roi

Suggestions pour la prière des fidèles laïcs qui souhaitent être associés à la Confrérie Royale :

Tous les fidèles laïcs animés par de véritables convictions légitimistes doivent être convaincus qu'il n'y aura pas de restauration de la Royauté traditionnelle sans que les efforts humains soient préparés et soutenus par un fort mouvement spirituel.
Tous les fidèles laïcs animés par de véritables convictions légitimistes doivent donc avoir à coeur de prier pour Monseigneur le Prince Louis, aîné des Capétiens et successeur de plein droit de nos Rois : prier pour sa personne, pour la mission qui est la sienne, pour la charge qui pèse sur ses épaules, pour qu'il ait les forces physiques et spirituelles pour la mener à bien, pour qu'il soit pleinement réceptif aux grâces que le Ciel lui octroie.
En faisant cela, nous implorons par là-même des grâces abondantes pour la France, en si mauvaise posture : notre France qui doit entrer dans un processus de profonde conversion afin de revenir aux sources vives de sa vocation, pour la gloire de Dieu, pour le service de la Sainte Eglise, pour la santé morale et spirituelle des Français, et pour leur salut éternel...
 
Tous les fidèles laïcs animés par ces véritables et fortes convictions sont donc aussi invités à s'associer et à s'unir autant qu'ils le peuvent aux prières liturgiques que font monter vers Dieu, Roi des rois, à l'intention du Roi de France, les ecclésiastiques et les religieux de la Confrérie Royale.
 
10 ans de mariage.jpg
 
La famille royale à l'occasion du dixième anniversaire de mariage du Prince Louis et de la Princesse Marie-Marguerite (6 novembre 2004 - 6 novembre 2014)
 
Voici, de manière concrète, quelques indications pratiques pour ces fidèles associés à la Confrérie :
 
  • Prendre l'habitude d’ajouter - à nos prières du matin et du soir, à l'angélus... et à tous les moments où nous élevons nos âmes vers Dieu pendant la journée - le verset « Domine, salvum fac Regem » et son répons « et exaudi nos in die qua invocaverimus Te ! », suivis de l'oraison pour le Roi : « Quaesumus, omnipotens Deus, ut famulus Tuus Ludovicus. Rex noster, qui Tua misericordia suscepit regni gubernacula, virtutum etiam omnium percipiat incrementa quibus decenter ornatus est, et vitiorum monstra devitare, hostes superare, et ad Te, Qui via, veritas et vita es, gratiosus valeat pervenire. Per Dominum nostrum… »

    [ Traduction :
    V./ Seigneur, sauvez le Roi.
    R./ Et exaucez-nous au jour où nous Vous invoquerons.
    Nous Vous prions, ô Dieu tout puissant, pour Votre serviteur notre Roi Louis, qui par Votre miséricorde a reçu le gouvernement de ce royaume : qu'il reçoive aussi l'accroissement de toutes les vertus par lesquelles, ennobli comme il convient à son état, il évitera la laideur des vices, sera vainqueur des ennemis, et Vous soit assez agréable pour parvenir jusqu'à Vousn qui êtes la Voie, la Vérité et la Vie. Nous Vous le demandons par Jésus-Christ notre Seigneur. Ainsi soit-il ! ».]

  • Prier intérieurement pour le Roi pendant la Messe à la suite de la mention du pape et de l'évêque pendant le canon romain.

  • Recommander la personne et la mission de notre Roi, à Notre-Seigneur au cours de l'action de grâces après la Sainte Communion.

  • Offrir des communions (ou au moins des communions spirituelles) à l'intention du Roi, et chaque Elévation à la Messe.

  • Ne pas négliger d'offrir aussi de libres pénitences et sacrifices pour lui obtenir toutes les grâces qui lui sont nécessaires.

  • Quand on le peut, assister aux Messes du premier mardi du mois offertes pour la France par l'intercession de Saint Michel archange.

  • Faire de chaque 25 du mois une journée offerte spécialement à l'intention de notre Roi.
    Pourquoi le 25 ?
    Parce que c'est un 25 décembre que, par le baptême de Clovis le premier de nos Rois, la France est devenue un royaume chrétien et parce que toute la vitalité du Royaume découle de ce « pacte de Reims » ; parce que c'est aussi le 25 août qu'est célébrée la fête de Saint Louis, modèle de tous nos Rois, saint patron de beaucoup d'entre eux, et en particulier aujourd'hui céleste protecteur de Monseigneur le Prince Louis de Bourbon et de Monseigneur le Dauphin son fils aîné.

  • Dire peut-être une dizaine du chapelet en famille aux intentions de la Confrérie.
    Celui Qui a dit « 
    Laissez venir à Moi les petits enfants » ne les exclut pas de Ses cercles de prières…

  • Placer une image du Prince ou de la Famille royale à l’oratoire familial (la Confrérie fera son possible pour vous permettre de trouver les plus belles).

 
Ce sont là quelques indications mais il n'y a évidemment pas de limites au zèle et à l'amour spirituel que nous portons à notre Prince.
 
frise avec lys naturel.gif


09/09/2015
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 160 autres membres