L'Ami de la Religion et du Roi

L'Ami de la Religion et du Roi

Journée de jeûne et de prière

Confrérie (petit écu).PNG

"Cette sorte de démons ne se chasse que par le jeûne et la prière"

(Mt XVII, 21)

 

La Confrérie royale s'associe volontiers à la demande de NN.SS. les Evêques de France de faire de ce vendredi 29 juillet une journée de jeûne et de prière pour la France et la paix dans le monde, celle qu'apporte le Christ et Lui seul. 

     Membres de la Confrérie royale, offrons ce jeûne et cette prière précisément pour le Roi et la France, pour la paix et la prospérité du Royaume de France et de la Sainte Eglise.

 

Jeûne signifie : ne faire qu'un seul repas dans la journée, en excluant toute gourmandise et raffinerie. Il n'est pas interdit de jeûner aujourd'hui au pain et à l'eau, ce qui est un peu plus efficace : en effet, ce n'est pas une journée de simple régime ! Pourquoi ne pas prendre une soupe et du pain ou des biscottes, et terminer par un fruit ?

 

Quant à la prière, ouvrez vos missels et glanez donc : litanies, oraisons, chemin de croix, etc. Pourquoi ne pas méditer sur la Messe du Commun des Martyrs, que la sainte liturgie offrait à notre attention ces jours-ci ? Sans oublier, surtout, le saint Rosaire tant demandé par Notre-Dame, et que nous essaierons de réciter en entier aujourd'hui.

 

Souvenons-nous enfin que nous célébrons aujourd'hui sainte Marthe, soeur de sainte Marie-Madeleine, fidèle disciple de Notre-Seigneur et évangélisatrice de la Gaule ; saint Loup, évêque de Troyes qui protégea sa ville de l'affreux Attila en sortant courageusement à sa rencontre ; et enfin le bienheureux Urbain II, qui convoqua du Puy l'assemblée de Clermont (1096), où il prêcha la première Croisade. Que ces saints intercesseurs, saint Michel, saint Charlemagne et saint Louis, sainte Jeanne d'Arc, les Martyrs de la Révolution et tous les Saints de France, nous obtiennent la libération de la France de l'islamisme et de l'athéisme, les deux grands maux de notre époque, châtiments des péchés du monde et de la France en particulier.

 


 

Parce Domine, parce populo Tuo !

Ne in aeternum irascaris nobis !

 

(se chante traditionnellement trois fois de suite)

 



29/07/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 160 autres membres