L'Ami de la Religion et du Roi

L'Ami de la Religion et du Roi

Luxembourg

 

MORT DU GRAND-DUC JEAN DE LUXEMBOURG,

DOYEN DES CAPÉTIENS

 
 
S.A.R. le grand-duc Jean de Luxembourg, ducde Nassau, prince de Bourbon-Parme, comte palatin du Rhin, de Sayn, de Königstein, de Katzenelnbogen et Diez, vicomte de Hammerstein, seigneur de Mahlberg, de Wiesbaden, d'Idstein, de Merenberg, de Limburg et Eppstein, chevalier de Namur
 
Né le 5 janvier 1921, S.A.R. le grand-duc Jean de Luxembourg était le fils de la grande-duchesse Charlotte de Luxembourg et du prince Félix de Bourbon-Parme. Seul Chef d'Etat vétéran de la 2nde Guerre mondiale, il avait épousé en 1953 la princesse Joséphine-Charlotte de Belgique, sœur des anciens rois des Belges Baudouin et Albert II (décédée en janvier 2005), qui lui donna cinq enfants : Marie-Astrid, Henri, Jean, Margaretha et Guillaume. 5e souverain du grand-duché, il avait abdiqué en 2000, après 36 ans de règne, laissant le trône à son fils aîné Henri. Il était le 42e successible à la Couronne de France, et le doyen d'âge des Capétiens.
 
Résultat de recherche d'images pour "bourbon-parme blason"
  
Ecus du prince de 1921 à 1939, du grand-duc héritier de 1939 à 1953, puis après son mariage en 1953 (le lion (Nassau) étant contourné par courtoisie héraldique) et enfin du grand-duc de Luxembourg depuis 1964, même après son abdication en 2000.
 
 
 
La Confrérie Royale présente à 
 
LL.AA.RR. le grand-duc et la grande-duchesse de Luxembourg,
à la Famille grand-ducale de Luxembourg,
à la Branche de Bourbon-Parrme
ainsi qu'à toute l'auguste Maison de Bourbon
 
ses plus sincères condoléances.
 

Requiescat in pace

 
 
De profundis clamavi ad te, Domine, Domine, exaudi vocem meam.
Fiant aures tuæ intendentes in vocem deprecationis meæ.
Si iniquitates observaveris, Domine, Domine, quis sustinebit ?
Quia apud te propitiatio est, et propter legem tuam sustinui te, Domine.
Sustinuit anima mea in verbo ejus, speravit anima mea in Domino.
A custodia matutina usque ad noctem, speret Israël in Domino.
Quia apud Dominum misericordia, et copiosa apud eum redemptio.
Et ipse redimet Israël ex omnibus iniquitatibus ejus.
Requiem aeternam dona eis Domine, et lux perpetua luceat eis.
 
V/ A porta inferi.
R/ Erue, Domine, animam ejus.
 
V/ Requiescat in pace. R/ Amen.
 
V/ Domine exaudi orationem meam.
R/ Et clamor ad Te veniat.
 
 
 
Oremus.

Deus, cui próprium est miseréri semper et párcere, te súpplices exorámus pro anima fámuli tui Joannis, quam hodie de hoc sǽculo migráre iussísti : ut non tradas eam in manus inimíci, neque obliviscáris in finem, sed iúbeas eam a sanctis Angelis súscipi, et ad pátriam paradísi perdúci ; ut quia in te sperávit et crédidit, non pœnas inférni sustíneat, sed gáudia ætérna possídeat. Per Christum Dóminum nostrum. R/ Amen.


23/04/2019
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 320 autres membres