L'Ami de la Religion et du Roi

L'Ami de la Religion et du Roi

Compte-rendu du quatrième pèlerinage annuel de la Confrérie Royale au Puy-en-Velay :

Lundi de Pentecôte, 10 juin 2019 au soir.

 

Croix et lys - le Puy 2019.jpg

                       

La Croix et les Lys (salle de conférence - pèlerinage au Puy mai 2019)

 

Bien chers Membres et sympathisants de notre chère Confrérie Royale,

                                                     

Il m'incombe de vous donner un compte-rendu de notre 4ème pèlerinage annuel dans la ville sainte du Puy, les 30-31 mai et 1er juin derniers.

                   
Avant toutes choses, nous devons rendre à Dieu de très vives et ferventes actions de grâces pour le bon déroulement de ce pèlerinage, pour la ferveur des pèlerins présents, pour les délicates attentions de la divine Providence dont nous avons été entourés, pour la bienveillance avec laquelle nous avons été reçus par les autorités ecclésiastiques, pour la force et la beauté des enseignements reçus à travers nos conférenciers, et pour les bénédictions spirituelles que chaque participant a reçues, et dont la joie spirituelle qui rayonnait sur le visage de chacun à l'issue de ces trois jours de grâce était un éloquent témoignage.
Merci à tous ceux qui ont contribué au bon déroulement de ce pèlerinage : les bénévoles qui ont aidé pour le secrétariat et les inscriptions, ceux qui ont été présents pour l'accueil et ceux qui ont offert leurs bras pour transporter du matériel, porter bannières et étendards, et - à la fin - contribuer aux rangements et au ménage !
Merci à nos prêtres pour leur présence rayonnante et pour les magnifiques cérémonies ; merci aux jeunes gens qui se sont montrés d'une édifiante application et compétence dans le service de l'autel ; merci au maître de chœur et aux chanteurs qui ont soutenu de leurs voix nos belles célébrations.
Merci à tous les bienfaiteurs dont la générosité à permis aux ecclésiastiques et à quelques pèlerins aux moyens plus limités à être pris en charge totalement ou partiellement.
Merci à Son Excellence Monseigneur Luc Crépy, évêque du Puy, à Monsieur le Recteur de l'insigne basilique-cathédrale, à Monsieur le Recteur de la Confrérie des Pénitents Blancs et à leur aumônier, pour leur accueil si sympathique.

                               

https://static.blog4ever.com/2015/09/808010/artfichier_808010_7771756_201806193225360.jpg
                                      

La toujours impressionante silhouette de la ville haute du Puy avec l'ensemble cathédral
et la statue de Notre-Dame de France au sommet du rocher Corneille

                                                                                           

La majorité des pèlerins (nous étions une "bonne cinquantaine") est arrivée au Puy dans l'après-midi du jeudi de l'Ascension.
Certains venaient de fort loin : Lorraine, Catalogne, Ile-de-France, Champagne, bas Languedoc, Provence... et d'autres de provinces plus proches : Bourbonnais, Auvergne, Vivarais, Dauphiné, Lyonnais... etc. Certains autres étaient du Velay même. 
Mais nous avons été particulièrement touchés par la présence d'un pèlerin de nationalité américaine venu spécialement de Riga (Lettonie) où il réside habituellement.

               
L'une des nouveautés de cette année résidait dans le lieu d'hébergement et d'accueil. En effet, le "grand séminaire - accueil Saint-Georges" ne pouvait nous recevoir, et nous avons été très heureux d'être reçus dans les locaux neufs du Lycée Saint Jacques de Compostelle, sis au pied de l'ensemble cathédral : nous y avons disposé de prestations très satisfaisantes, tant pour ce qui concerne la restauration que pour ce qui concerne le couchage et la salle de conférence, particulièrement agréable.

                       
Après les installations, les pèlerins qui avaient voyagé une grande partie de ce jour et n'avaient pu assister à la Sainte Messe, ont pu participer à celle qui fut célébrée dans la très belle chapelle dite "des reliques", à la cathédrale. Dans cette chapelle se trouve une statue de facture relativement récente qui restitue la célèbre Vierge Noire rapportée d'Egypte par Saint Louis, selon les descriptions et croquis détaillés qu'en avait fait, au XVIIIe siècle, Faujas de Saint-Fons qui avait pu l'examiner en détail sans ses robes d'apparat.

                                                 

2 - Messe de l'Ascension - chapelle des reliques.JPG
                                           

Messe vespérale de l'Ascension dans la "chapelle des reliques"
en la basilique-cathédrale Notre-Dame du Puy

                                                                    

Après le dîner, il revint au Prieur de la Confrérie Royale, de donner lecture d'un message du Président de l'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF) qui, ne pouvant être des nôtres cette année, nous assurait de sa communion d'esprit et de prière, et nous adressait ses encouragements chaleureux.
Dans la causerie introductive que je fis ensuite, je pus présenter dans une vue d'ensemble l'historique du Vœu national au Sacré-Cœur et de l'édification de la basilique de Montmartre, puisque cette année 2019 marque le centenaire de sa dédicace, et puisque de ce fait le thème choisi pour notre pèlerinage allait nous permettre d'approfondir trois éléments fondamentaux, résumés par la mosaïque du sanctuaire de cette basilique et essentiels à l'esprit de notre Confrérie : la pénitence, le vœu, et l'action de grâces - "Gallia pœnitens, et devota, et grata".

Cette conférence fut suivie du chant des Complies.

                                                                                                                                                                                            

3 - Salle de Conférence.JPG

                                                            

La salle de conférence du lycée qui nous hébergeait,
dans laquelle furent dispensés les enseignements de ce pèlerinage

                                                                              

La matinée du vendredi 31 mai fut un moment d'intense approfondissement spirituel au moyen des deux conférences développant les thèmes de la pénitence et du vœu. Conférences entrecoupées de temps d'échanges... et, pour nos choristes, de répétitions des parties propres des messes.

                                    

Après le déjeuner, se placèrent les visites, à la fois culturelles et spirituelles :
- un premier groupe put découvrir ou approfondir la connaissance de la cathédrale Notre-Dame de l'Annonciation ;
- un second se rendit à l'église communément dite "du Collège" (parce qu'elle fut l'église du collège des Jésuites aux XVIIe et XVIIIe siècles), et devenue aujourd'hui sanctuaire de vénération de Saint Jean-François Régis dans la ville du Puy, car c'est ici que, entre ses tournées missionnaires dans les campagnes du Velay et du Vivarais, le saint jésuite célébrait habituellement sa messe, confessait et enseignait... etc. Cette église est la première de "style jésuite" construite en France et on y retrouve toutes les caractéristiques du premier baroque romain.
- D'autres pèlerins choisirent librement de visiter d'autres sanctuaires de la cité.

                                        

A 15 h 30, nous nous retrouvions tous au pied des marches de la cathédrale dans laquelle nous eûmes la joie de célébrer la Messe solennelle de la fête de Marie Reine, au maître-autel de la Vierge Noire.

 

4 - Messe solennelle au maître-autel.JPG
                          

Messe solennelle au maître-Autel de la basilique-cathédrale Notre-Dame de l'Annonciation du Puy
aux pieds de la célèbre Vierge Noire

                             

A l'offertoire de cette Sainte Messe, notre Confrérie a eu la joie de recevoir les engagements de douze nouveaux membres.
Nous sommes particulièrement heureux du fait que, pour la première fois, deux époux ont fait - lors de la même cérémonie - leur vœu de consécration à la Couronne de France.

                                          

5 - l'élévation du Sacré Corps du Christ.JPG

 

L'élévation du Corps Sacré de Notre-Seigneur à la sainte messe solennelle de la fête de Marie Reine

                                                 

En fin d'après-midi, avant le dîner, la troisième conférence de cette journée permit d'approfondir le sens et les motifs de la gratitude, de l'action de grâces que nous devons à Dieu notre Seigneur.

 

Cette action de grâces, nous avons un motif très articulier de la faire monter vers le Ciel à la suite de ce pèlerinage, en raison d'une grâce qui fut reçue ce 31 mai par l'une des pèlerines qui nous en a mis le témoignage par écrit ; je vous le livre ici, sans qu'il soit besoin de longues gloses, tel que je l'ai reçu :

 

« Bonsoir mon Frère, 
Voici mon témoignage.
Depuis plus d'une année je souffrais du genou droit. 
Un menisque fissuré me gênait puis au fur et à mesure du temps toute l'articulation est devenue vraiment très douloureuse. J'avais des difficultés à marcher, et monter les escaliers était vraiment très difficile. 
Vendredi après la messe solennelle de Marie Reine, je suis allée sur la pierre des fièvres demander à Notre Dame de bien vouloir me soulager. Et, la Très Sainte Vierge m'a exaucée. 
La douleur a maintenant disparu. Je ne ressens que la gêne du menisque fêlé et 3h après ma demande je ressentais un soulagement inimaginable. Plus de douleur persistante et de longs, très longs moments, sans avoir mal alors que la douleur était présente tout le temps et me réveillait la nuit. 
J'ai pu monter à Notre Dame de France presque sans y penser. 
Deo Gratias à Notre Dame. Je ferai dire une messe d'action de grâce. 
Voilà ma Joie. 
Je vous dit à très bientôt. »

 

                                               

https://static.blog4ever.com/2015/09/808010/artfichier_808010_5755554_201606140829172.jpg

 

La "pierre des fièvres" dans la cathédrale Notre-Dame du Puy

                                      

Dans la soirée de ce vendredi 31 mai, nous avons rejoint la procession aux flambeaux qui, partant de la cathédrale, est montée jusqu'aux pieds de Notre-Dame de France.
Cette procession est organisée par le clergé de la cathédrale et la confrérie des Pénitents Blancs, chaque année pour conclure le mois de Marie.

                                                                            

6 - départ de la procession.JPG

                                                   

La procession sort de la cathédrale pour faire l'ascension du rocher Corneille
au sommet duquel est érigée la statue de Notre-Dame de France

                        

7 - procession aux flambeaux.jpg

                                                                     

... un moment d'une grande ferveur...

                                                                 

8 - pénitents blancs.JPG

                              

Quelques uns des Pénitents Blancs

                            

Cette année, au cours de cette procession, Monseigneur l'Evêque du Puy a procédé à la bénédiction des croix rénovées du chemin de Croix qui a été érigé en 1944 tout le long de la montée : les croix d'origine étaient celles qui avaient été portées deux ans plus tôt, lors du grand pèlerinage de pénitence et d'espérance de la jeunesse de France, le 14 août 1942. 
Mais ces croix d'origine, jamais restaurées, étaient désormais très abîmées et la Confrérie des Pénitents Blancs du Puy s'est employée à les refaire à l'identique, à les remettre en place, ainsi qu'à restaurer la plaque commémorative.

                                       

9 - plaque du chemin de croix.JPG

                                                                                                            

10 - bénédiction du chemin de croix.JPG
                                                                           

Bénédiction des Croix restaurées par Son Excellence Monseigneur l'Evêque du Puy

                                                           

A l'issue de cette procession, nous avons assisté avec plaisir à la projection qui est faite sur la façade de la cathédrale et qui évoque l'histoire du pèlerinage et du sanctuaire, depuis la neige miraculeuse du 11 juillet de l'an 45 et l'intervention du cerf délimitant l'endroit qui devait être consacré au culte de la Sainte Mère de Dieu, jusqu'à nos jours, en passant par les diverses phases d'agrandissement du sanctuaire, du développement du pèlerinage, l'évocation des chemins de Saint Jacques de Compostelle, des fêtes médiévales, de l'art de la dentelle... etc.
Puis, nous tournant encore vers Notre-Dame de France, nous lui redîmes la consécration prescrite pour ce jour par le vénérable Pie XII, et lui adressâmes un dernier "Salve Regina" avant de nous retirer pour un repos bien mérité.

                                                                                                                  

11 - Notre-Dame de France.JPG
                                                                         

Le samedi matin 1er juin, Marie-Magdeleine, baptisée il y a 17 ans, alors qu'elle était née dans une famille mahométane pratiquante, et Marie, baptisée lors de la dernière nuit pascale, née dans une famille de culture musulmane mais passée elle-même par le communisme, ont donné le témoignage de leur découverte de Notre-Seigneur et de leur conversion à la vraie foi révélée : ce fut un moment particulièrement intense et générateur de beaucoup d'espérance surnaturelle.

                                                          

12 - chapelle des pénitents - porte.JPG

                                 

Chapelle des Pénitents Blancs - porte

                             

Nous nous rendîmes ensuite à la chapelle des Pénitents Blancs, voisine de la cathédrale.
Monsieur le Recteur de cette Confrérie, fondée en 1584, nous y attendait pour nous présenter brièvement sa Confrérie et cette chapelle, dont la beauté a enthousiasmé tous nos pèlerins...

                                                                  

13 - chapelle des pénitents - intérieur.JPG
              

Chapelle des Pénitents Blancs - intérieur

                                     

Nous avons été particulièrement sensibles à son somptueux plafond à caissons, où les lys de France, le monogramme de Louis XIII et de nombreux angelots, entourent une représentation de l'Assomption de Notre-Dame.

                                 

14 - chapelle des pénitents - plafond.JPG
                 

Chapelle des Pénitents Blancs - le plafond à caissons

                                         

C'est dans cette chapelle que fut célébrée la dernière Sainte Messe de notre pèlerinage de cette année. C'était la messe de la fête (reportée en raison de la fête de l'Ascension) de Sainte Jeanne d'Arc, céleste protectrice de la France en second après Notre-Dame de l'Assomption.

Cette année 2019, ne l'oublions pas, est celle du 590ème anniversaire du commencement de la mission publique de la Pucelle, et donc, alors qu'elle-même se rendait à Chinon auprès du Roi, celle aussi du 590ème anniversaire de la venue au Puy de sa mère et de ses frères, envoyés par Jeanne au jubilé du Vendredi Saint 25 mars 1429.

                                 

Après le déjeuner, nous nous sommes rassemblés une dernière fois dans la salle de conférence pour quelques derniers avis, pour chanter un vibrant "Magnificat", et pour recevoir la bénédiction de nos prêtres.

                              
Ce furent ensuite les au-revoir pleins d'émotion, nous donnant déjà rendez-vous pour le 5ème pèlerinage de prière pour la France et le Roi organisé par la Confrérie Royale au Puy-en-Velay, les 21, 22 et 23 mai 2020 (date à réserver impérativement dans vos agendas dès à présent !).   
                                        

 

Frère Maximilien-Marie du Sacré-Cœur,
Prieur.

                                 

 15 - chapelle des pénitents - Messe.JPG
                                                                                

 

Chant final de la Messe du 1er juin 2019 dans la chapelle des Pénitents Blancs

                                        



11/06/2019
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 347 autres membres