L'Ami de la Religion et du Roi

L'Ami de la Religion et du Roi

Allocution de Monseigneur le duc d'Anjou à Argenteuil à l'occasion de son pèlerinage auprès de la Sainte Tunique de Notre-Seigneur

Voici le texte de l'allocution prononcée par Monseigneur le duc d'Anjou, de jure Sa Majesté le Roi Louis XX, à l'occasion de son pèlerinage à la basilique Saint-Denys d'Argenteuil, ce vendredi 1er avril 2016, à l'occasion de l'ostension solennelle de la Sainte Tunique sans couture de Notre-Seigneur (nous nous permettons de mettre en caractères gras les passages qui nous paraissent les plus importants).

 

 

Louis XX à Argenteuil le 1er avril 2016.jpg

 Le Prince Louis à genoux dans la basilique Saint-Denys d'Argenteuil
le 1er avril 2016
lors des cérémonies d'ostension de la Sainte Tunique sans couture de Notre-Seigneur.

 

 

J’ai souhaité, à l’occasion de cette ostension exceptionnelle, pouvoir vénérer à mon tour, la Sainte Tunique conservée dans la basilique d’Argenteuil. 

 

Depuis le recueil de cette insigne relique par Charlemagne, qui l’a reçue de l’Impératrice Irène de Constantinople, nombreux furent les Rois de France, mes ancêtres, qui vinrent l’honorer.
Les annales ont retenu notamment Louis VII dont le règne marque la première ostension dont on ait la trace ; Saint Louis dont la dévotion était si grande qu’il acquît les reliques de la Passion et fit construire pour elles la Sainte-Chapelle ; François 1er sous le règne duquel eut lieu une grande procession réunissant la Couronne d’épines et  la Sainte Tunique. Henri III et Louis XIII vinrent aussi s’y recueillir, ainsi qu’à la suite de Blanche de Castille, les Reines Catherine et Marie de Médicis et Anne d’Autriche.

 

Au-delà de l’importance de la Sainte Tunique, relique permettant aux fidèles de renforcer leur foi en offrant à leur vénération un objet qui les relie directement au Christ, l’ostension suscite une communion comme peu d’évènements en produisent.

Publique, elle permet à tout un peuple de s’associer dans une même prière.
Il y a là un symbole très fort. Les ostensions permettaient à des dizaines de milliers, des centaines de milliers de Français, d’être réunis autour du Souverain pour un acte commun.

 

Cette année ce seront entre 250 000 et plus de un demi-million de personnes qui participeront à cette présentation solennelle.
Quel symbole pour notre époque ! 
Un des évènements majeurs de l’année sera religieux. Voilà qui remet bien des idées en place. Dans une société laïcisée dans laquelle certains voudraient n’attribuer à la religion qu’une dimension personnelle et individuelle, il est important de donner l’occasion d’exprimer leur foi et leurs convictions à de nombreux fidèles  dans un esprit d’unité. 

 

Plusieurs Evêques et Cardinaux, et il me plaît tout particulièrement à cette occasion de saluer Son Eminence le Cardinal Philippe Barbarin, Primat des Gaules,  se succèderont durant ces deux semaines, pour présider les cérémonies. La présence de tous renforce le caractère universel de l’ostension de 2016.

 

Il me paraissait important à la fois comme chrétien et comme héritier des Rois mes prédécesseurs, d’y participer, dans le même élan de partage avec le plus grand nombre, d’une foi commune dans laquelle la France puise son identité et sa grandeur.

 

La Messe du 1er avril est célébrée par son Excellence Monseigneur Luc Ravel, évêque Aux Armées, aux intentions de la France.
Dans ma position d’héritier de la dynastie qui a fait la France, j’ai tenu à m’y associer souhaitant ainsi continuer à inscrire cette ostension de 2016 dans une tradition plus que millénaire.

 

Je remercie tout particulièrement Son Excellence Monseigneur Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise, d’avoir pris l’initiative de permettre cette ostension exceptionnelle, pour les 150 ans de l’édification de la nouvelle basilique Saint-Denys, les 50 ans de la création du Diocèse du Val d’Oise, et l’année de la Miséricorde. 

J’associe à mes remerciements l’ensemble des équipes paroissiales si dévouées.
Enfin j’adresse toutes mes félicitations au Père Cariot, recteur de la basilique, pour son rôle majeur dans l’organisation de ces cérémonies et la  restauration exemplaire de la sainte relique.

 

Qu’en cette occasion qui nous permet de toucher jusqu’au plus profond du mystère de notre foi catholique et de notre histoire de France, Saint Louis et Saint Denis, Intercèdent afin que la France poursuive sa mission, si essentielle pour toute l’humanité, de fille aînée de l’Eglise.

 

Louis, duc d’Anjou

 

Grandes armes de France.png 

 


02/04/2016
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 160 autres membres