L'Ami de la Religion et du Roi

L'Ami de la Religion et du Roi

2015 - 25 août - 2016 : Lettre à l'occasion du premier anniversaire de la Confrérie Royale

Lettre

aux membres et sympathisants de la

Confrérie Royale

à l'occasion de son premier anniversaire,

25 août 2016.

 

http://static.blog4ever.com/2015/09/808010/artfichier_808010_5902537_201607293111680.png

 

Retrouver l’alliance entre autorité et liberté, décentraliser l’administration, gouverner en s’appuyant sur les vertus au lieu de flatter les passions, servir de manière désintéressée le bien commun et non servir les intérêts d'un parti : dans une lettre de 1869, Monseigneur le Comte de Chambord - de jure Sa Majesté le Roi Henri V - , exposait l'idéal politique traditionnel de la royauté française, qui est toujours aujourd'hui l'idéal et le but poursuivis par les Légitimistes.

 

Voici quelques passages de cette lettre particulièrement importants :

 

« Vous voulez la monarchie (...) ; vous avez reconnu qu’elle seule peut vous rendre, sous un gouvernement régulier et stable, cette sécurité de tous les droits, cette garantie de tous les intérêts, cet accord permanent d’une autorité forte et d’une sage liberté, qui fondent et assurent le bonheur des nations ; ne vous livrez pas à des illusions qui, tôt ou tard, vous seraient fatales.

(…) La monarchie véritable, la monarchie traditionnelle, appuyée sur le droit héréditaire, et consacrée par le temps, peut seule vous remettre en possession de ces précieux avantages...

(…) La France et la société tout entière sont menacées de nouvelles commotions ; (…) la monarchie héréditaire est l’unique port de salut où, après tant d’orages, la France pourra retrouver enfin le repos et le bonheur.

Poursuivre en dehors de cette monarchie la réalisation des réformes légitimes que demandent avec raison tant d’esprits éclairés, chercher la stabilité dans les combinaisons de l’arbitraire et du hasard, bannir le droit chrétien de la société, baser sur des expédients l’alliance féconde de l’autorité et de la liberté, c’est courir au-devant de déceptions certaines.

La France réclame à bon droit les garanties du gouvernement représentatif, honnêtement, loyalement pratiqué, avec toutes les libertés et tout le contrôle nécessaires. Elle désire une sage décentralisation administrative et une protection efficace contre les abus d’autorité.

Un gouvernement qui fait de l’honnêteté et de la probité politique la règle invariable de sa conduite, loin de redouter ces garanties et cette protection, doit, au contraire, les rechercher sans cesse.

Ceux qui envahissent le pouvoir sont impuissants à tenir les promesses dont ils leurrent les peuples, après chaque crise sociale, parce qu’ils sont condamnés à faire appel à leurs passions au lieu de s’appuyer sur leurs vertus. » (texte à retrouver en intégralité sur le site « Vive le Roy » > ici).

 

Henri V - Comte de Chambord.jpg

Monseigneur le Comte de Chambord, de jure Sa Majesté le Roi Henri V

 

Pourquoi cité-je ce texte d'Henri V à l'occasion de cette lettre mensuelle aux membres et sympathisants de la Confrérie Royale ?

 

A - Premièrement parce que chaque 24 août nous ramène la date anniversaire du rappel à Dieu, le 24 août 1883, de ce prince si profond et si éclairé qui eût pu tirer la France des ornières profondes dans lesquelles l'avaient enlisée les erreurs subséquentes à la grande révolution, s'il avait effectivement pu en tenir les rênes.
Cent-trente-trois ans plus tard, ses analyses et la justesse de ses vues ne se démentent pas, et c'est avec raison qu'à plusieurs reprises, dans ses allocutions et interventions de ces derniers mois, son successeur, Monseigneur le duc d'Anjou, de jure Sa Majesté le Roi Louis XX, y a fait référence.

 

B - Deuxièmement parce qu'à la veille de la fête de Saint Louis, il est bon de montrer la continuité et la permanence de la grande sagesse capétienne, exprimée par un programme politique qui n'a rien de compliqué, qui est parfaitement adapté à la condition des Français de tous les siècles – et donc parfaitement conforme aux besoins de notre temps, aux besoins de ce XXIe siècle - , qui établit un parfait équilibre entre les domaines spirituels et temporels : domaines spirituels et temporels qui ne peuvent s'opposer, mais qui, sans confusion ni mélange, doivent se soutenir et se conjuguer harmonieusement.
Ainsi, de Hugues Capet à Saint Louis, de Saint Louis à Louis XIV, de Louis XIV à Henri V, et de Henri V à Louis XX, est-ce toujours la même doctrine royale, pleinement catholique et française, qui constitue le programme politique de nos Souverains légitimes.

 

C - Troisièmement parce que la Confrérie Royale, si elle ne constitue pas un mouvement politique, n'en est cependant pas moins, dans le service de Dieu avec ses caractéristiques propres, au service d'une authentique action politique qui est en quelque sorte l'incarnation des desseins de Dieu sur la France.
En effet, notre Confrérie est
« un mouvement spirituel spécialement dédié à la prière pour le Prince, pour sa personne et pour la mission qui lui incombe » (cf. présentation de la confrérie sur la page d'accueil de « l'Ami de la Religion et du Roi » > ici).
Et quelle est la mission qui incombe, de par la volonté de la divine Providence, à notre Prince, sinon de maintenir, de témoigner et de rayonner l'esprit de la monarchie capétienne traditionnelle, et, s'il plaît à Dieu, de la rétablir en France ?

 

http://static.blog4ever.com/2015/09/808010/artfichier_808010_5677865_201605090535392.jpg

 

- Vous voulez «  un gouvernement régulier et stable, (la) sécurité de tous les droits, (la) garantie de tous les intérêts, (l') accord permanent d’une autorité forte et d’une sage liberté, qui fondent et assurent le bonheur des nations »?

Avant toutes choses, priez, suppliez, offrez des sacrifices et de généreuses pénitences volontaires afin d'en obtenir du Ciel la grâce !

 

- Vous voulez « la monarchie véritable, la monarchie traditionnelle, appuyée sur le droit héréditaire, et consacrée par le temps, (qui) peut seule vous remettre en possession de ces précieux avantages » ?

Avant toutes choses, priez, suppliez, offrez des sacrifices et de généreuses pénitences volontaires afin d'en obtenir du Ciel la grâce !

 

- Vous voulez « l’unique port de salut où, après tant d’orages, la France pourra retrouver enfin le repos et le bonheur » ?

Avant toutes choses, priez, suppliez, offrez des sacrifices et de généreuses pénitences volontaires afin d'en obtenir du Ciel la grâce !

 

- Vous voulez que Louis XX se montre aujourd'hui et pour les jours à venir, en toutes circonstances, le digne successeur de Hugues Capet, de Saint Louis, de Louis XIV, d'Henri V et d'Alphonse II, son regretté père ?

Avant toutes choses, priez, suppliez, offrez des sacrifices et de généreuses pénitences volontaires afin de lui en obtenir du Ciel toutes les grâces !

 

http://static.blog4ever.com/2015/09/808010/artfichier_808010_5588542_201604021337323.jpg

 

A l'occasion de ce 25 août 2016, premier anniversaire de la Confrérie Royale, que Saint Louis, et tous les saints de l'auguste Maison de France, nous soient en aide, avec Monseigneur Saint Michel et Notre-Dame des Lys !

 

Frère Maximilien-Marie du Sacré-Coeur.

 

http://static.blog4ever.com/2015/09/808010/artfichier_808010_5777094_201606241035993.gif



24/08/2016
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 160 autres membres